mardi 15 avril 2014

Portrait : Dominique Ouattara, un parcours exceptionnel


Dominique Ouattara

Dominique Ouattara s’est fait un nom dans les œuvres caritatives. Bien avant  l’accession de son époux, le Dr Alassane Ouattara, à la magistrature suprême en Côte d’Ivoire, Dominique Claudine Ouattara écumait déjà les pistes et les routes  du pays pour apporter son aide et son soutien aux populations démunies. 
Dans la presse locale, cette franco-ivoirienne, installé depuis des décennies dans ce pays, est régulièrement affublée de titres  tout autant évocateurs de son engagement envers les populations en difficulté. « La mère Teresa ivoirienne » ; « La Dame au grand cœur » ou « la blanche colombe »   sont quelques noms que lui donne volontiers des journalistes ivoiriens pour témoigner de sa grande gentillesse.


Dominique Ouattara est une dame d’exception. Le parcours tout aussi exceptionnel. Comme sorti tout droit d’un conte des mille et une nuit d’Arabie.  
Son origine
Dominique Claudine Ouattara, née Nouvian a vu le jour  le 16 Décembre 1953 à Constantine en Algérie. Elle est la deuxième enfant d’une fratrie de cinq enfants. Dominique Nouvian s'installe en Côte d'Ivoire en 1975 avec son premier mari, Jean Folloroux, professeur au lycée technique d'Abidjan, avec lequel elle a deux enfants. Malheureusement elle perd son mari en 1984. Elle rencontre l’année suivante Alassane Ouattara, vice-gouverneur à Banque Centrale des Etats de l’Afrique de Ouest (BCEAO) à Dakar. Ils convoleront en juste noce, le 24 Août 1991, juste 6 ans après leur rencontre à la Mairie du 16ème arrondissement de Paris. 

Parcours professionnel

Dominique Ouattara crée en 1979 le groupe immobilier  AICI international, (Agence Internationale de Commercialisation Immobilière) dont elle est Président Directeur Général. Le groupe est implanté dans plusieurs villes d’Afrique et d’Europe (Paris, Cannes, Abidjan, Yamoussoukro, Libreville et Ouagadougou).
En 1989, elle est élue Présidente d’Honneur de la Chambre Syndicale des Agents Immobiliers de Côte d’Ivoire (CSDAIM).
En 1993, elle crée le cabinet de gestion de syndic de copropriétés Malesherbes Gestion, à Paris.
En 1996, elle devient Président & CEO d’EJD Inc.
En 1998, elle acquiert les franchises Jacques DESSANGE et devient Président Directeur Général de la compagnie “ French Beauty Services ” aux Etats-Unis.
Dominique Ouattara est une femme d'affaires, spécialisée dans l'immobilier. Depuis 1979, elle est PDG du groupe AICI International8, une société qui emploie de nos jours plus de 250 personnes sur trois continents. Après avoir renforcé sa présence en Côte d’Ivoire notamment à Yamoussoukro, Bouaké, San Pedro et Jacqueville, Dominique Ouattara implante, en 1989, AICI en Europe en choisissant la France comme vitrine européenne. Après une première antenne parisienne, AICI poursuit son développement dans le sud de la France, dès 1991, avec le lancement d’une agence à Cannes. En 1993, un cabinet de gestion de syndic de copropriétés, « Malesherbes Gestion », qui gère plus de 200 immeubles parisiens, complète l’expansion du Groupe AICI International. AICI International poursuit son développement en 2001, en s’installant au Gabon puis en 2006 au Burkina Faso.

En parallèle, Dominique Ouattara est nommée, en 1996, PDG & CEO d’EJD inc., société qui gère l’Institut Jacques Dessange à Washington. En 1998, elle acquiert les franchises Jacques Dessange aux États-Unis et devient alors PDG de French Beauty Services qui gère toutes les franchises américaines de la marque.

À la suite de l'élection à la présidence de la République d'Alassane Ouattara et conformément aux engagements de campagne pris par ce dernier, elle cesse ses activités de chef d'entreprises, démissionne de toutes ses fonctions professionnelles et cède les franchises Dessange USA au Groupe Dessange Paris, pour se consacrer exclusivement à sa fonction de Première dame de Côte d’Ivoire et à sa fondation Children of Africa.

Elle est nommée en 2012 à la tête du Comité national de surveillance des Actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants

Après l’élection de son époux à la magistrature suprême le 04 décembre 2010, Madame Dominique OUATTARA s’est désengagée de toutes ses sociétés. Elle se consacre désormais à des œuvres sociales au profit de ses concitoyens et à sa Fondation Children Of Africa.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire